11 mezze que tu dois absolument goûter


A quoi penses-tu si je te dis « cuisine grecque »?

Salade grecque, moussaka et souvlaki ?

J’étais comme toi ! Mais c’est comme réduire la cuisine française à la raclette et la choucroute or il existe d’autres spécialités culinaires.

Pour faire simple, on peut partager en trois catégories : salades, plats principaux et mezze. Ici je vais te parler de mezze !

Les mezze sont des petits plats qui se partagent façon tapas, généralement accompagné d’un verre d’alcool. Une habitude qui pousse à la convivialité.

 

La cuisine grecque aux vertus bienfaitrices

La cuisine grecque fait partie de ce que l’on appelle le « régime méditerranéen » reconnu à l’Unesco depuis 2011 pour ses vertus bienfaitrices. C’est un régime alimentaire sain : peu de poissons, de viande et de laitage, mais des légumes, des légumineuses et des herbes aromatiques (aneth, persil, origan). Sans oublier le citron et l’huile d’olive qui sont présent dans la majorité des plats. Quelque soit la catégorie.

Cette diète a fait ses preuves. La longévité est vraiment importante dans certains endroits (qui ont en plus la chance d’être préservés de la pollution) comme sur l’île d’Ikaria par exemple. 

Contrairement à la France qui possède des spécialités culinaires en fonction de ses régions, aujourd’hui en Grèce, on retrouve les mêmes recettes un peu partout. La différence vient surtout de la cuisinière et de ses petits secrets. Ici le plus important est d’avoir une base de produits frais et de simplifier au maximum les préparations pour garder le vrai goût du légume. Par contre, si une mauvaise habitude a fait son apparition depuis quelques années c’est bien la consommation de frites à outrance que l’on retrouve en accompagnement de beaucoup de plats.

 

On est pas là pour souffrir okay ?!

Quand on s’installe dans une taverne ça n’est pas toujours facile de savoir quoi commander. D’abord, les noms paraissent barbares (même si les menus sont rédigés en anglais voire en français) et puis il faut reconnaître que manger est la base et « je ne vais quand même pas commander un plat qui risque de me déplaire » alors la plupart du temps, on opte pour une valeur sûre et on commande une Moussaka et une  salade grecque.

D’ailleurs en France on dit une moussaka mais en fait c’est un moussakas : peut-être une petite confusion avec l’italien ?

 

Les mezze ? La convivialité !

En Grèce on ne s’invite pas à la maison pour des apéro dînatoires, mais on se retrouve facilement dans une taverne à partager son repas. C’est convivial et les prix sont vraiment abordables donc pas la peine de se priver.

Les plats sont plutôt copieux, même les « petits ».

Si tu es seul(e) c’est un peu plus difficile de terminer ton assiette, mais ce n’est pas la fin du monde car ci la mentalité c’est plutôt « mieux vaut avoir plus que pas assez ». A mon grand désespoir j’avoue que je me suis bien habituée à cette pratique sauf que moi je finis mes assiettes ! Et que mes vêtements ne comprennent pas ce qu’il leur arrive. Mais là n’est pas le sujet 🙁

Il existe plusieurs catégories de mezze : les « sauces », (souvent servies tièdes) et qui accompagnent très bien les viandes et les poissons. Et les boulettes (keftedes) au top avec une petite salade. Le fromage rentre dans la catégorie des mezze.

Petite parenthèse sur les salades composées : méfiez-vous parce qu’on vous apporte généralement un saladier pour quatre personnes.

 

Petite liste de mezze : non exhaustive mais Ô combien appétissante

Repas taverne Minos Ancien Corynthe

Tyrokroketes, kolokythokeftedes et salade de haricots

 

 

Tzatziki : Sauce au yaourt grec frais et crémeux avec concombre, ail et aneth.

Skordalia : Purée de pomme de terre ou de pain avec beaucoup d’ail et de l’huile d’olive. Trop bon quand on aime l’ail et qu’on a pas à parler de la journée !

Fava : Purée de lentille jaune, aneth, oignons, persil et huile d’olive. Cette recette est originaire de Santorin.

Melezanasalata : Purée d’aubergine avec d’huile d’olive. Sur l’île de Donoussa les aubergines sont fumées avant d’être réduites en purée : le petit plus qui fait la différence !

Tunasalata : Thon émietté, crème, câpres, huile d’olive et persil. Servi frais avec une petite salade verte c’est … miam !

Kolokythokeftedes : Boulettes à base de préparation de courgettes, aneth et persil. A l’origine cette recette (et les keftedes en général) viendrait de l’île de Sifnos.

Tomatokeftedes : Boulettes à base de préparation de tomates, aneth et persil

Revithiokeftedes : Boulettes à base de préparation de pois chiche, aneth et persil

Saganaki : Tranche de fromage plongé dans un jaune d’œuf, recouvert de farine et frit dans l’huile d’olive. Comment dire… une merveille ! Le fromage frit mais ne fond pas c’est juste le rêve (on appelle aussi Saganaki des recettes avec des moules ou des crevettes en sauce tomate mais attention ça n’a rien à voir avec le fromage)

Tyrokroketes : Croquettes de fromage

Fêta psiti (au four): Féta recouverte de miel et de sésame, cuite au four. Existe aussi la version avec des tomates et des poivrons … Oh purée, j’en salive

 

Salade grecque Rhodes

Salade grecque et féta psiti

 

Je ne sais pas si je t’ai mis en appétit, mais en tout les cas personnellement il faut que j’aille manger 🙂

Avant de te laisser voici un lien vers le blog de Mary, française expatriée sur Athènes, qui partage des recettes de plats et de mezze certe revisitées, mais tellement pleines de saveur ! Et si tu veux plus de détails sur les habitudes en Grèce je t’invite à lire mon article sur Le mode de vie à la Grecque.

Je te remercie de m’avoir lu, si j’ai fait une erreur, oublié quelque chose ou que tu veux simplement me laisser un petit message n’hésite pas à m’écrire un commentaire.

Et comme toujours on like, on partage, on en parle !