Promenade hivernale sur Hydra


 

Janvier 2016

 

Le weekend beaucoup d’athéniens quittent la ville pour la montagne ou les îles. Le iles Saroniques sont proches d’Athènes alors c’est facile de prévoir une excursion d’une journée pour se rendre sur Hydra par exemple, et ainsi de profiter d’une pause dans un joli paysage insulaire. Alors comme beaucoup je décide un beau matin d’hiver, de prendre un bateau pour visiter cette petite île particulière, une occasion de sortir du béton de la ville et de respirer !

 

Dans le port d'Hydra

Dans le port d’Hydra

 

Les anciens canons veillent sur le port d’Hydra

 

Aujourd’hui le ciel est très bleu, la mer est calme et le soleil rayonne. Malgré tout il fait froid, on est quand même en janvier, mais ça n’a rien à voir avec la température que je connais sur Lyon ma ville de « naissance ».

A première vue, à l’approche de l’île je ne remarque pas de village principal. C’est uniquement en arrivant dans une anse que l’on aperçoit le port et les bâtiments autour qui remontent sur les collines. Bien cachés. Bien protégés par des canons sur une tour de pierre… Waow cette île est vraiment intrigante. Les bâtisses imposantes donnent un air très chic et le port est vraiment très joli. La plupart des maisons sont en pierre apparentes, quelques une sont quand même recouvertes de chaux mais ça n’a vraiment rien à voir avec les îles des Cyclades et leurs maisons cubiques immaculées. 

 

 

Les anciens canons veillent

Les canons veillent sur l'entrée du port

Les anciens canons veillent sur l’entrée du port

 

En me promenant sur le quai je remarque que malgrés le froid les grecs sont fidèles à leurs habitudes et prennent leurs cafés dehors réchauffés par de gros chauffages au gaz. La vieille ville d’Hydra encercle le port, les bâtiments sont imposants et hauts. J’imagine de suite que cette île faisait du commerce et devait sacrément bien se protéger des pirates.

La lumière est éblouissante et le village est animé mais étrangement c’est aussi plein de quiétude, comme un silence, en même temps hormis les bateaux il n’y a pas d’engins motorisés. Je ne suis pas étonné d’apprendre qu’Hydra est réputée pour être remplie d’artistes. S’y trouve d’ailleurs une jolie galerie de peintures et une annexe des Beaux Arts d’Athènes.

 

 

L'un des plus beau port des iles Saroniques

L’un des plus beau port des iles Saroniques

Tranquille à la terrasse du café

Tranquille à la terrasse du café

 

La mule, meilleur ami de l’homme ?

 

Des mules et leurs conducteurs patientent tranquillement sur les quais. Je compte une dizaine de baudets. Comme il n’y a pas de voitures sur Hydra autant vous dire que c’est un animal indispensable ! Un mulet passe devant moi chargé d’une machine à laver, en route sur un chemin qui la mènera dans les hauteurs de la ville. Au même moment un conducteur me propose de monter sur son mulet pour visiter l’île mais je décline, ah c’est gentil monsieur mais je ne suis pas une machine à laver !

 

Hydra - Mule prête pour la cargaison

Hydra – Mule prête pour la cargaison

 

Les chats attendent patiemment leur repas

Les chats attendent patiemment leur repas

Petit attroupement devant le bateau de pêche chargé de poissons frais

Petit attroupement devant le bateau de pêche chargé de poissons frais

 

Sur le quai un attroupement de chats, tranquillement assis sur leurs petits dérrières, attend devant un bateau de pêche tout juste revenu chargé de poissons frais. Les chats sont devancés par une petite foule masculine curieuse qui vient découvrir son repas du jour. Les pêcheurs nettoient les poissons et jettent les déchets aux chats qui sont plutôt ravis, et on les comprend ! Hydra est aussi appelé l’île aux chats, ils sont tranquilles ici, aucun risque de se faire renverser par une voiture.

Je passe par la rue principale et pénètre dans le village, cette partie est plus silencieuse. Paisiblement, des chats se promènent un peu partout en liberté, en bonne santé, en comparaison de certaines îles où ils sont malades ou se battent. Les maisons sont vraiment grandes et hautes, c’est assez impressionnant. Les ruelles sont parfois vraiment étroites, mais il y a toujours quelque part une place lumineuse où sont plantés des orangers, en plus c’est la saison donc les fruits pèsent lourdement sur les branches des arbres.

En montant encore je découvre que l’île est vraiment rocailleuse et escarpée. Les maisons sont moins grandes, plus anciennes, avec des jardins, des arbustes. En redescendant je prends le temps de m’arrêter sur l’un des bancs histoire de discuter un peu avec un félin à peine sauvage. 

 

Mules et grandes maisons

Mules et grandes maisons

Discussion avec un chat

Discussion avec un chat

Ruelle dans Hydra

Ruelle dans Hydra

 

Épicerie à deux rues de la place de l'Horloge

Épicerie à deux rues de la place de l’Horloge

 

Ruelle et entrée de maison s'entrecroisent

Ruelle et entrée de maison s’entrecroisent

img_6112

 

Au final j’arpente le village en long et en large et je m’essouffle parce que les ruelles sont vraiment pentues ! De grosses maisons dominent la baie et possèdent une très jolie vue sur l’horizon et les îles en face qui sont inhabitées. Encore plus haut il y a un parc arboré avec une croix géante qui veille sur l’entrée du port, cachée par la végétation, avec une meute de chat noirs à poils très longs absolument magnifique :D.

Je voulais évidemment te montrer tout ça mais j’ai perdu toutes mes photos à cause d’un stupide problème de carte mémoire ! 

 

Pour plus d’informations :

→ Organisez votre voyage sur Hydra 

→ Article intéressant sur les 3 plus belles des iles Saroniques « Hydra, Spetses et Poros, trois îles grecques envoûtantes«