Quelque part vers Karditsa


Le lac de Plastiras, son eau turquoise qui rappelle la mer Egée

 

Une belle journée ensoleillée de printemps commence ! J’ai passé la nuit à Kasteraki, un village situé au pied des Météores et dans la voiture pour un retour sur Athènes un panneau « Plastiras Lake » attire mon attention. Un petit tour rapide sur Google et je décide de changer d’option et de partir en direction de ce lac de Plastiras, artificiel, situé près de la ville de Karditsa, droit vers la montagne. D’après ce que j’ai pu voir dans les Météores quelques sommets sont encore enneigés ça peut être sympathique de s’en rapprocher.

Autour de moi, sur la route sinueuse, une nature en fleurs, en feuilles et en bourgeons. Une centaine de kilomètres plus tard, le lac Plastiras (appelé aussi Tavropos) se dévoile enfin, laissant apparaitre une eau turquoise qui me rappelle la mer Egée. L’herbe verte qui pousse au pied des arbres contraste avec le bleu de l’eau. J’ai dans l’idée de rejoindre un village afin de prendre un café en face du lac.

Ma route se termine sur un complexe avec restaurant, location de canoës et pédalo. L’endroit est vraiment top avec une vue imprenable sur le lac et la montagne. Je suis définitivement enchantée de trouver une belle terrasse ensoleillée à l’abri d’un vent un peu frais. De nombreuses activités sont possibles, outre la baignade et la farniente sur une plage herbeuse, escalade, équitation, canoë kayac et pédalo mais je suis trop frileuse pour tenter quoi que ce soit !

Un cappuccino (comme c’est étonnant 😉 ! ) et quelques biscuits à la cannelle plus tard, je reprends ma route pour remonter le lac et aller plus haut dans la montagne. Et qui dit lac artificiel dit barrage, je suis curieuse de voir le travail réalisé pour arriver à ce résultat de 24km de long.

 

Lac de Plastiras

Lac Plastiras

Lac de Plastiras

Lac de Plastiras

 

 

Le Lac Palstiras, source de détente, de tourisme et d’énergie pour la région

 

La route longe une rivière avec un beau tirant d’eau, des petites cascades, des arbres, des sapins, une nature qui sort de son sommeil hivernal. Les villages que je traverse me donnent l’impression d’être au nord du Portugal plutôt qu’en Grèce. Dans un hameau, un monsieur m’interpelle pour que je choisisse de manger dans sa taverne. Je m’arrêterai peut-être au retour mais pour le moment je continue en direction du barrage, cher à Nikolaos Plastiras, cet homme politique grec qui a initié le projet. Le barrage n’est pas très long, il n’aura pas fallut beaucoup de travaux (comme si je savais comment faire un barrage ah ah !) pour créer ce lac magnifique source de détente, de tourisme et d’énergie pour la région.

 

Lac de Plastiras

Lac de Plastiras

Lac de Plastiras

Lac de Plastiras

 

Bon c’est pas tout mais l’altitude ça creuse ! je commence à avoir faim et il n’y a pas beaucoup d’endroit pour se restaurer sur la route alors je retourne en direction de la taverne.  Le petit village est joli avec ses maisons en pierre aux détails en bois, leurs toits rouge brique et une vue plongeante sur la vallée. Mais avec tous les fils électriques c’est plutôt difficile d’avoir un résultat pas trop moche ! 😉

A peine rentrée dans la taverne je regrette mon choix : la forte odeur de cigarette mélangée à un parfum d’ambiance me dégoûte. Bon allez, il y a pire dans la vie, ouvrons la fenêtre et voyons ce que je vais manger. Et bien pas grand chose ! Je ne mange pas beaucoup de viande et malheureusement de ce que je comprends il n’y a que ça. Certe, la viande est locale mais … J’opte pour une salade bouillie (horta, les grec adorent les salades tièdes, mais pas moi) et une soupe de haricots blancs (fasolada, le plat national) avec des carottes, du céleri, persil. Pas mauvais au final ! Et puis on m’offre une glace avec un gâteau chocolat, ahhhhh ça va mieux 🙂 La taverne, comme beaucoup en Grèce, est une affaire de famille. Après m’avoir servie, la maman retourne vaquer à ses occupations dans son jardin potager.

 

Neochori

Neochori

Taverne

 

Neochori

 

Sur le bord de la route je croise le regard aguicheur ( 😀 ) de cette dame qui garde tranquillement sa chèvre.

 

 

Neochori, petit village bucolique

 

Il commence à se fait tard. Je n’ai pas envie de retourner sur Athènes. Un coup d’oeil rapide sur booking et je trouve une offre sympa pour une chambre dans un hôtel à Neochori, un petit village trop mignon ! A partir de l’hôtel des chemins permettent de faire des promenades à pied dans la forêt ou en direction du lac. En arpentant le village j’ai encore une fois encore j’ai le sentiment d’être dans le nord du Portugal. Des poules, chevaux, une rivière, la place de l’église dans un décor campagnard. Je croise très peu de monde sur le chemin, j’entend un homme m’appeler de son balcon pour que je prenne des photos à partir de sa maison : non ! merci monsieur ça ira 😉

 

Neochori

Neochori

Neochori

Neochori

 

Neochori

La vue depuis le parking de l’hôtel est plutôt sympathique !

 

Je passe une bonne nuit dans cet hôtel que j’ai adoré ! Mais il est temps de repartir et pour de vrai cette fois-ci, de toute façon le temps à viré au gris pluvieux venteux donc pas de regret !

Je fais quand même un tour du côté d’un village dont j’ai perdu le nom encore un peu plus haut dans la montagne, et c’est… trop bizarre ! D’énormes maisons inhabitées, pas âme humaine qui vive, mais une belle famille d’écureuils vient me couper la route. A part ça j’ai l’impression d’être dans Walking Dead ! Wow ! Il est temps de partir !

 

Walking Dead ?

 

 

L’hôtel Pandion Lake à Neochori 

Wow ! C’est trop joli ! Une belle déco classe en bois dans tout l’hôtel avec des salons cosy plein de canapés accueillants et des terrasses. Une grande chambre avec un grand lit, un balcon, une cheminée prête à l’emploi et un stock de bûches, une grande salle de bain et un mini frigo rempli de boissons offertes. Le petit déjeuner-buffet avec plein de choix était trop bon. Vraiment… j’ai adoré ! Du coup voici le lien de leur site Pandion Lake. Par contre, pas grand chose dans les environs pour se restaurer ou faire quelques courses.

–> chambre + petit déj. / buffet : 55€ (coup de fusil sur le prix avec 50% de réduction sur Booking)

 

 

Pandion Lake

Salon

Pandion Lake

Chambre

Pandion Lake

Cheminée au top

 

 

Ce que j’ai aimé

–> Les paysages ! Le lac, la nature, la montagne enneigée à l’horizon. Tellement éloigné de ce qu’on se représente habituellement de la Grèce.

Ce que j’ai moins aimé

–> J’étais quand même assez seule au monde et même si j’aime beaucoup ça c’est plus agréable près de la mer que dans la montagne 😉

 

 

 

30 secondes de vidéo top chrono

 


A propos Elise

Je suis une amoureuse de la Grèce depuis une dizaine d'années. J'ai l'occasion d'aller plusieurs fois par an dans les Cyclades, Petites Cyclades et Saroniques et depuis un an je passe plus de temps sur Athènes que sur Lyon. Donc je pense que l'avenir de ce Travel blog est de de venir un Expat blog ;)

Commentaire

Tu as envie de commenter cet article ?

avatar
wpDiscuz