Arrivée matinale sur Koufonissia


Arrivée matinale sur Koufonissia ! #j’aimal

21 septembre, 6:30 du mat. Je sors du ferry que j’ai pris à Amorgos dans le port de Katapola pour rejoindre le quai sur le petit port de Koufonissia. A mon arrivée le jour se lève à peine et le ciel nuageux change rapidement de couleur, passant du rose, au violet, à l’orangée. Je vous avoue que je suis extrêmement fatiguée après une petite nuit passée à angoisser : j’avais tellement peur de louper le bateau ! allez savoir pourquoi avec un départ à 5:30 du matin 😉

Le port est déjà animé par les quelques travailleurs qui commencent leur journée. Les cafés commencent à ouvrir et je m’arrête dans le plus proche :

Bonjour ! Kalimera sas ! Un cappuccino s’il vous plait !
Pas de réponse on va essayer autre chose…
– Bonjour ! un café s’il vous plait !
– Un café comment ?
– Ben un café quoi
– Un café fort ? Avec du sucre ? combien ? du lait ?
Soupiiiiiiiiiiir faut tout leur expliquer à ces touristes !

A noter que le café, que ce soit sa consommation ou le lieu en lui même, est hyper important en Grèce et que la commande peut être périlleuse compte tenu des choix possible ! Espresso, Nespresso, café grec ou cappuccino, frappé ? combien de sucre ?  combien de litre ? à emporter ?  😉 bref ! Mieux vaut être prévenu.

Je m’aperçois que je suis dans un lieu réservé aux travailleurs, le serveur n’a pas vraiment envie de parler anglais de bon matin et je peux comprendre ! Il me suffit de bouger de 3 mètres pour être reçu avec un bon cappuccino et un petit gâteau à la cannelle mais ça me va comme ça, j’aime la vue sur la plage, même si on me regarde un peu bizarrement et puis ce n’est pas la fin du monde ! Au final ma consommation est moins cher 🙂

 

Lever de soleil un matin de septembre

Koufonissia

Je flâne, je lis, j’écris, je prend le temps. Il est déjà 10:00, 28° quand je me dis qu’il est temps de poser mon sac et découvrir le studio que j’ai loué à 5 mn du port de Koufonissia… Mais 5mn, c’est quand on connait l’endroit ! Après 20mn de recherche à travers le village principal j’arrive en sueur, rouge comme une écrevisse, prête à m’effondrer sur l’hôtesse de la maison avec mon sac de 20kg hyper mal réparti qui me laboure les épaules (j’ai mal fait mon sac comme d’habitude, à croire que ça ne me sert jamais de leçon !).

La dame me regarde avec un air désemparé, elle était persuadé que je n’allait pas venir loger chez elle puisque lorsqu’elle est venu me chercher à la sortie du ferry je ne me suis pas présenté à elle. En fait je ne savais pas qu’elle m’attendait. Et oui ! la situation est assez fréquente et j’oublie tout le temps ! si à la réservation de l’hébergement on vous demande votre heure d’arrivée à l’aéroport (ou l’heure d’arrivée du ferry) c’est parce qu’on vient vous récupérer avec vos bagages ! Souvent je n’ai pas eu de commentaires de la part de l’hôte et j’oublie que même s’ils n’en parle pas les grecs ont la coutume d’accueillir leur hôtes. Mais comme je cherche toujours par mes propres moyens j’oublie et je disparais avant qu’on ne me trouve. Bref ! Si vous avez de la chance on viendra vous récupérer à la sortie du ferry !

 

Koufonissa

 

Lumière orangée sur une nouvelle journée

Lumière orangée sur une nouvelle journée

 

Lever de soleil

Lever de soleil

 

 

Sur ce, je vous offre 15 secondes de tranquillité avec cette petite vidéo « lever de soleil »